Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Activités scientifiques > Activités antérieures (2008-2015) > Année 2008 > Séminaires, journées d’études et autres manifestations > Le corps exposé, parures et artifices, cycle de journées d’études

Le corps exposé, parures et artifices, cycle de journées d’études

Sous la direction de Véronique MEHL, et en partenariat avec l’INHA

Décliné sous forme de 3 journées d’études, ce cycle permettra de réfléchir à tout ce que l’on pose/appose/marque sur le corps dans l’Antiquité. En effet, le corps vêtu ou dévêtu, les parures, le voile, les coiffures, les tatouages, les parfums, les bijoux, les sandales et autres fards sont autant de manières de dire et de se montrer. Aussi l’apparence et le souci de soi, les artifices et les parures dévoilent-ils l’individu, l’identité, le genre, son appartenance à un statut et à un groupe ou, au contraire, suffisent-ils au premier coup d’oeil ou à la première effluve à rejeter l’Autre : le Barbare, l’esclave, l’efféminé... tous ceux qui, dans la cité grecque et à Rome, ne connaissent ou ne respectent pas les "codes" relatifs aux manières d’être.

Le corps paré, fardé, marqué voire déguisé exacerbe la personnalité d’un individu, mais donne aussi à voir de l’intimité, parfois avec subtilité, parfois avec ostentation. C’est la frontière entre ce trop ou ce pas assez, entre le naturel et l’artifice au croisement de la nature et de la culture, qui vont dire ce qu’il convient d’afficher dans une société où le "paraître" ou "les modes", le "convenable" ou "l’inconvenant" semblent tour à tour exclure ou séduire.
La perspective chronologique permettra sans doute de mettre en relief les effets d’attrait et de rejet : de l’Orient, de la richesse ostentatoire, de la sobriété retrouvée ou souhaitée.

Mots-clés

Journée d’études , Autre (France)