Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Annuaire > ARIAL Corentin (doctorant)

ARIAL Corentin (doctorant)

Doctorant - Université d’Angers

.

Adresse mail : arial.corentin@hotmail.fr

.

Directeur : François Brizay

.

Titre de la thèse :
Les colons de Saint-Domingue réfugiés à Nantes, la Rochelle et Bordeaux (1791-1802)

.

Première inscription : 2013

.

Résumé de la thèse

À la fin du XVIIIe siècle, Saint-Domingue, la colonie de plantation la plus prospère des Antilles, très engagée dans le commerce colonial avec la métropole, ne peut être que sensible aux bouleversements consécutifs à la Révolution. Riches planteurs, petits Blancs, commerçants, artisans, boutiquiers et domestiques de couleur ; tous doivent se résigner à quitter un établissement lointain pour regagner la mère patrie et trouver tant bien que mal une place dans une société qui leur est étrangère, sans idée de retour.
Ces événements invitent à se poser les questions suivantes : Dans quelles conditions ces femmes et ces hommes ont-ils été expulsés des colonies et quelles conséquences leur expulsion a-t-elle eue pour eux ? Où s’installent-ils et existe-il un schéma d’implantation ? Quelles sont les mesures officielles d’accueil proposées par les gouvernements et comment en ont-ils bénéficié, ou en ont-ils été écartés ? Quelle place ont-ils trouvée dans la société et à quel prix ? Les colons débarquent en masse dans les ports atlantiques. Nantes, La Rochelle et Bordeaux captent l’essentiel des flux : ce sont trois ports de départs (et de retours) pour la colonie, trois ports intégrés dans le commerce colonial et la traite négrière. Ces trois places offrent pour les réfugiés, épuisés par le voyage, un lieu de repos avant de regagner leur famille en province, ou pour s’y fixer définitivement.
Du début de la Révolution haïtienne et des retours en France, en 1791, à la suppression en 1802 des secours qui leurs est accordés, les colons apprennent à s’insérer dans la nouvelle société forgée par la Révolution française. Ils forment à Nantes, La Rochelle et Bordeaux et leurs environs une société particulière. Il est difficile de savoir comment se fait l’intégration au corps social français du groupe des réfugiés. Seuls les réseaux familiaux et les liens commerciaux peuvent faciliter leur vie. Leur intégration est un problème dont les autorités sont conscientes. Par ailleurs, la constitution d’une base de données informatisée à caractère prosopographique sera élaborée, visant à identifier et étudier les réfugiés et les déportés, pour une meilleure approche sociologique, afin de mettre au jour des ruptures ou des continuités dans les modes de reproduction du groupe social des réfugiés.