Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Edito > Le CERHIO en 2017

Le CERHIO en 2017

par Admin CERHIO - 1er février

Le Centre de Recherches Historiques de l’Ouest regroupe des enseignants-chercheurs et des personnels d’appui à la recherche des universités d’Angers, Bretagne Sud, du Maine, de Rennes 2 et du CNRS.

Formation de Recherche en Evolution (FRE 2004), le CERHIO compte en 2017 soixante membres titulaires et autant de doctorants travaillant sur les quatre périodes de l’histoire, de l’antiquité au temps très présent. Leurs recherches portent sur des espaces géographiques variés et des organisations humaines diverses ; leurs objets sont pluridisciplinaires d’où des collaborations nombreuses avec d’autres disciplines : lettres, droit, science politique, géographie, sciences du vivant, médecine, environnement.

Les membres de l’unité travaillent sur toutes les sources classiques des historiens, des textes anciens et matériaux archéologiques aux sources orales et possibilités offertes par les humanités numériques. Le CERHIO possède une expertise rare en recherche en archivistique.

L’unité porte des programmes de recherche structurant aux niveaux régional, national et européen, qui démontrent la capacité de l’unité à construire des programmes collaboratifs pluridisciplinaires et intersectionnels. Sa qualité scientifique a été très favorablement évaluée par l’HCERES en mars 2016.

Les axes de recherche de l’unité se développent dans trois directions :
- Enfance, genre et traces de soi : individualités et subjectivités en mouvements
- Ressources biologiques et construction des savoirs : circulations et usages
- Communautés et pluralité : autorités, violences et coexistences.

Ces axes reposent sur des recherches collaboratives, des recherches individuelles et des publications nombreuses, solides et parfaitement reconnues par la communauté scientifique. Ils constituent les bases solides de l’unité pour construire de nouveaux objets de recherche situés aux croisements des grands champs historiques traditionnels.