Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Vie de l’unité > Soutenances de thèse et HDR en 2018 > Soutenances de thèse et HDR en 2017 > Thèses, soutenances 2016 > Soutenance de Charly JOLLIVET, Angers, 15 décembre 2016

Soutenance de Charly JOLLIVET, Angers, 15 décembre 2016

par Admin TEMOS - 26 avril 2017

Titre de la thèse :

Archives, archivistique et logiques d’usage dans les territoires issus de la colonie de Madagascar de 1946 à nos jours

Entre 1960 et 1975, à la faveur du processus de décolonisation, deux pays indépendants et un territoire resté français succèdent à l’ancienne colonie de Madagascar. La question de l’évolution des systèmes archivistiques dans cette zone, de leur éventuelle diversification et de leur actuel degré de maturité, est posée dans ce contexte.

À Madagascar, aux Comores comme à Mayotte, de louables intentions en faveur des archives peinent à se concrétiser, notamment faute de crédits et de stabilité politique. Les appareils archivistiques échouent à préserver toutes les archives et la collecte porte principalement sur le central au détriment du local. Un public existe mais il demeure majoritairement composé de personnels administratifs et de particuliers dont le besoin documentaire se borne souvent à la consultation du Journal officiel. La réussite d’autres types de recherches se heurte à l’éparpillement des fonds et au manque d’outils de recherche. L’observation des logiques d’usage confirme la surreprésentation des usages administratifs, la faiblesse de la sollicitation généalogique et l’existence de stratégies de contournements des organismes de conservation officiels. À côté d’eux ou hors d’eux, des initiatives privées de sauvegarde et valorisation des archives existent. Elles prouvent l’intérêt qu’y porte une partie de la population, y compris expatriée.

Au-delà de ces traits communs, trois destins archivistiques se distinguent : un système malgache encore en construction reposant sur des Archives nationales déjà fortes ; une normalisation progressive à Mayotte sur un modèle départemental ; la faillite du modèle comorien qui bloque tout développement archivistique.

Mots clés : archives, archivistique, politique archivistique, histoire des archives, logiques d’usage, océan Indien, décolonisation


Jury

  • Andrea GIORGI, Professeur, Université de Trente (Italie)
  • Bénédicte GRAILLES, Maîtresse de conférences, Université d’Angers (co-encadrante)
  • Patrice MARCILLOUX, Professeur, Université d’Angers (directeur)
  • Didier NATIVEL, Professeur, Université Paris Diderot – Paris 7
  • Gabriel RANTOANDRO, Professeur, Université d’Antananarivo (Madagascar)