Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Activités scientifiques > Diffusion et valorisation de la recherche - 2018 > Communication, valorisation (2017 et années précédentes) > Communication, valorisation, 2012 > Conférence de Gauthier Aubert, "Ils ont des Bonnets rouges, vive la Bretagne ? Les révoltes bretonnes de 1675, de la mémoire à l’événement" - Saint-Brieuc, Campus Mazier, 29 février 2012

Conférence de Gauthier Aubert, "Ils ont des Bonnets rouges, vive la Bretagne ? Les révoltes bretonnes de 1675, de la mémoire à l’événement" - Saint-Brieuc, Campus Mazier, 29 février 2012

Cours public 2012 "Aimez-vous la politique"

En 2008, le "printemps des Bonnets rouges" voit Carhaix s’embraser pour défendre son hôpital. Cet événement, mais aussi une fresque longtemps présente dans l’hôtel de ville de Saint-Brieuc, ou encore quelques lignes du Cheval d’orgueil, sont des indices que les révoltes bretonnes de 1675 (dites "des Bonnets rouges " ou "du Papier timbré") ont gardé jusqu’à notre époque, dans l’espace public régional, une certaine audience, renvoyant à l’image d’une Bretagne volontiers frondeuse et égalitariste.

Mais de quoi les révoltes de 1675 sont-elles le signe ? Fin d’un certain "âge d’or de la Bretagne" pour les uns, illustration sanglante et quelque peu onirique de la grande lutte des Bretons contre l’Etat centralisateur pour d’autres, annonce de la lumière de la Révolution dans la nuit de l’Absolutisme pour d’autres encore... S’éloignant un moment de ces grands cadres interprétatifs (pour mieux y revenir peut-être), le propos sera ici, en partant de quelques faits documentés et en essayant d’éviter les schémas trop simplistes, de tenter de comprendre le sens concret de ce grand moment d’engagement politique, tant dans le temps de la révolte elle-même que dans celui de la répression.