Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle Logo tutelle



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Annuaire > TRIMBLE Shina (thèse soutenue en 2015)

TRIMBLE Shina (thèse soutenue en 2015)

Doctorant - Université d’Angers

.

.

Adresse mail : sheenatrimble@gmail.com

.

Directeur : Yves DENECHERE

.

Première inscription : 2008

.

Titre de la thèse

Les actions des femmes à l’égard des politiques d’immigration au Canada entre 1945 et 1967

.

Soutenance le 7 octobre 2015

.

Résumé de la thèse

Cette thèse explore comment les femmes ont exprimé leurs préférences, leurs espoirs et leurs avis au cours du développement des politiques d’immigration au Canada entre 1945 et 1967. C’est une période où la société canadienne a connu l’évolution des rôles des femmes dans l’espace public et l’intégration de presque 3 millions d’immigrants. Comment ces deux tendances ont-elles cohabité ? Quelles femmes se sont préoccupées de l’immigration au Canada, quelles étaient leur motivations, quelles voies ont-elles choisies pour exprimer leurs avis sur les politiques d’immigration, et quels avis ont-elles énoncés ? Quels ont été leurs positionnements et quels buts ont-elles poursuivis ? Que nous dit cette rencontre entre les femmes et les politiques d’immigration à propos de questions plus larges : les relations entre l’État et la société civile, la place des femmes dans ce dernier et la réalité du Canada comme « pays d’immigrants ».
Les approches de l’immigration au Canada sont plutôt discriminatoires jusqu’à dans les années 1960. Jusqu’où les femmes encouragent-elles, justifient-elles et incitent-elles les pratiques discriminatoires ? Quels rôles jouent-elles dans l’effacement progressif des lois et réglementations discriminatoires ? Leur rôle est-il plus ou moins progressiste ? En s’appuyant sur l’exemple de l’Alberta, la Colombie Britannique, l’Ontario et le Québec peut-on dégager des différences d’engagement, de questionnement, et d’actions ?
C’est une période de très forte immigration à un moment où la place des femmes dans l’espace public reste limité par la démobilisation de l’après guerre, les attentes d’une société prospère, les peurs de la guerre froide, une pression sociale nataliste, la croissance de l’État providence, et plusieurs autres éléments. Cette thèse peut apporter une autre perspective sur les politiques d’immigration de l’époque, vues à travers la fenêtre d’une génération de femmes qui suscitent moins d’attention que les générations précédentes et postérieures. Bien que plus silencieuses ces femmes, qui sont un relai entre les vagues de féminisme, jouent un rôle dans l’évolution de la conscience féminine et influent à leur manière sur les politiques de leur époque.

Mots-clés

Angers , Doctorante